Attrapes-Rêve, tissages, mobiles et Ojos de Dios

La cymatique est l'étude du son visible. Si on dispose du sable sur une plaque de métal et que l'on fait vibrer la plaque par une vibration sonore, on peut voir le sable dessiner des figures géométriques. 

Quand je regarde un mandala, un capteur de rêve, j'aime me laisser porter par sa vibration, sa musique, son énergie.

 

Ainsi, quand je créé un capteur de rêve, un tissage ou un mandala "Œil de Dieu", je ne joue plus avec les instruments de musique et ma voix, mais je joue avec la matière, les fils, les couleurs, les éléments de la nature. Je laisse la musique de l'instant présent prendre forme à travers mes mains.

 

Ces créations harmonisent et protègent le lieu dans lequel ils sont disposés.

Les fées adorent s'y poser et même y élirent domicile !

Attrapes-Rêve - Dreamcatcher

 

Selon une légende amérindienne, les Objibway racontent qu'une araignée appelée "Asibikaashi" protégeait les enfants de la tribu en tissant sa toile au dessus de l'endroit où ils dormaient. Les mauvais rêves, les mauvaises pensées et les mauvaises vibrations restaient accrochés dans la toile et étaient brûlés par le soleil du matin. Les bons rêves, les bonnes pensées et les bonnes vibrations étaient transmises aux enfants. Au fil des années, la tribu grandit et les Objibway ont dû se dispersés sur leur territoire. Comme l'araignée n'était plus capable de visiter tous les wigwams elle demanda aux femmes de la nation de l'aider dans sa tâche. C'est ainsi que l'on vit apparaître le "capteur de rêve" que les femmes tissaient dans un cerceau de bois à l'aide de fibres végétales ou animales.

Ojos de Dios - Mandalas "Oeil de Dieu"

 

Les "Ojos de Dios" sont de tradition Mexicaine et Sud Américaine. Ce sont des objets porte-bonheur, protecteurs et porteurs de sens des indiens Huichol de la Sierra Madre Mexicaine. Les parents les fabriquent à la naissance d'un bébé, et un rang, un "œil" est rajouté à l'Ojos de Dios chaque année jusqu'au 5ème anniversaire de l'enfant.